Testing

Test & avis : PUMA Fast-R Nitro Elite 2

L’année 2024 commence très fort pour la marque allemande PUMA qui sortira sa nouvelle version de la Fast-R Nitro Elite au début du mois de février 2024 pour le grand public. On à l’occasion de courir avec depuis plusieurs semaines et on vous explique dans cet article pourquoi cette chaussure risque de bousculer les codes !

DROP

8 milimètres

POIDS

240 grammes

TYPE DE COUREUR

Coureurs confirmés

TYPE DE CHAUSSURE

Compétition

PLAQUE CARBONE

Oui

PRIX DE VENTE

260 euros

DISPONIBILITÉ

À partir du 22 février 2024 sur le site de PUMA

puma fastR 2

Tissu psychédélique Ultraweave

Mesh 20 % plus léger que l'ancienne génération et également capable d'offrir un ajustement et un soutien plus personnalisés.

Plaque carbone PWRPLATE

Visible, elle s'étend au-delà de l'avant de la chaussure. Il en résulte un contact optimal avec le sol et une propulsion plus efficace.

Mousse Nitro Elite

Elle est infusée d'azote, un processus innovant qui permet de combiner trois avantages clés pour tout coureur : la réactivité, l'amorti et la légèreté.

3 raisons de courir avec cette nouvelle PUMA Fast-R Nitro Elite 2 :

Fichier 5

Vous cherchez un modèle compétition avec un rebond exceptionnel :

la PUMA Fast-R Nitro Elite 2 est destinée aux coureurs allant jusqu’au marathon (minimum 3H30). La semelle est divisée en deux parties : avec la mousse Nitro Elite à l’avant garantissant un excellent renvoi d’énergie et la partie arrière avec une mousse EVA : plus ferme pour davantage de stabilité. Ce modèle convient donc très bien pour un coureur avec une attaque talon, qui arriverait à tirer tous les avantages de la chaussure contrairement à d’autres modèles du marché. Pour les coureurs pronateurs : la forte épaisseur de semelle (40 millimètres) risque tout de même de manquer en stabilité si votre pied à tendance s’affaisser sur l’intérieur. pendant l’effort.

Fichier 6

Vous aimez avoir le pied bien maintenu dans la chaussure :

c’est le cas de cette PUMA Fast-R Nitro Elite 2 ! Le chaussant est assez serré lorsque vous l’enfilez et permet d’avoir le pied extrêmement bien maintenu dans la chaussure. Cependant : si vous avez le pied assez large ou le coup de pied assez haut, la chaussure pourrait ne pas vous convenir et surtout vous risquez d’avoir beaucoup de mal à l’enfiler. De notre côté : nous n’avons eu aucun soucis au niveau des pieds, aucune ampoule ni de sensation d’être trop comprimé dans la chaussure.

Fichier 4

Vous avez apprécié les modèles entraînements de PUMA et souhaitez essayer un modèle compétition :

on connaissait l’excellente qualité des modèles entraînements de la marque comme la Deviate Nitro 2, mais PUMA ne disposait jusqu’alors pas de top modèle carbone compétition digne de ce nom. En toute honnêteté : c’est désormais chose faîte avec cette Fast-R 2 qui rempli tous les critères de performance attendus : de l’économie musculaire, du rebond et du renvoi d’énergie permettant de courir du 10 kilomètres jusqu’au marathon.


puma-fastR2@42k_agency-6308


puma-fastR2@42k_agency-6311

« Nous avons élaboré la chaussure de course élite la plus innovante que PUMA ait jamais créée. Nous constatons déjà que cette chaussure bat des records, avec plusieurs de nos coureurs élite pulvérisant leurs records personnels, et beaucoup d’autres à venir ! »
Les mots de Romain Girard, directeur de l’innovation chez PUMA !

PUMA_FASTR2@42k_agency--2


PUMA_FASTR2@42k_agency-

PUMA

Fast-R Nitro Elite 2


bientôt disponible ici

2 points à retenir de cette nouvelle Fast-R Nitro Elite 2 :

Fichier 5

De nouvelles caractéristiques techniques bien plus performantes :

ce n’est pas au niveau du design où vous verrez de grandes différences, ni au niveau du drop qui est toujours de 8 millimètres. L’épaisseur de semelle est bien plus importante qu’avant avec désormais 40 millimètres : soit la limite maximale autorisée par World Athletics pour la compétition sur route. Cette nouvelle Fast-R 2 permet une économie d’énergie plus importante (+22%), ainsi qu’un retour d’énergie de 46% supérieur par rapport au modèle précédent. On reste toujours sur la plaque carbone PWRPLATE mais qui va ici jusqu’à l’avant des doigts de pied (visible sur les photos), permettant une augmentation de la surface de contact et ainsi une meilleure propulsion. Au niveau du poids : on passe à 240 grammes contre 216 grammes pour la génération précédente (c’est plus élevé que la concurrence certes, mais à vrai dire on ne le ressent pas spécifiquement en courant). Cette chaussure est annoncée avec une durée de vie de 400 kilomètres : ce qui correspond grosso modo à la durée de vie estimée des chaussures carbones pour la compétition.

Fichier 6

Il s’agit de l’un des modèles compétition les plus performants toutes marques confondues :

vous l’avez compris, cette chaussure nous a totalement séduit et a intégré tout naturellement notre rotation chaussures à l’entraînement. Que ce soit pour des séances de seuils, de fractionné long sur route comme sur la piste. On ne courrait pas forcément avec sur 5 kilomètres, mais à partir du 10 kilomètres, elle fait sans aucun doute partie des meilleures chaussures carbones toutes marques confondues. Et on avait jamais osé dire ça auparavant avec un modèle PUMA. Si vous hésitez à sauter le pas et tester ce modèle : vous pouvez y aller les yeux fermés. À condition que vous remplissiez bien les critères cités un peu plus haut (avoir un certain niveau et apprécier avoir le pied bien maintenu pendant l’effort).


puma-fastR2@42k_agency-6327


puma-fastR2@42k_agency-6331

Nos conseils rotation chaussure chez PUMA :

La rotation chaussure consiste à utiliser deux ou trois modèles différents dans votre semaine d’entraînement. C’est quelque chose que l’on recommande si vous êtes un profil axé performance et que vous courez + de 4 fois par semaine : Deviate Nitro 2 (entraînement polyvalent) – Magnify Nitro 2 (footing et sortie longue) – Deviate Nitro Elite 2 (entraînement rapide et compétition) – Fast-R Nitro Elite 2 (compétition sur route)

Avis général sur la chaussure

Note :
5/5

Cette PUMA Fast-R Nitro Elite 2 est absolument bluffante tant par son style atypique que par son niveau de performance grandement amélioré par rapport à la génération précédente. ça n’a absolument plus rien à voir. Il faudra tout de même débourser 260€ pour une chaussure avec une durée de vie de 400 kilomètres. C’est la norme aujourd’hui même chez les autres marques. Le chaussant assez étroit risque de gêner certains coureurs avec des pieds ou coup de pieds forts mais sinon au niveau du confort, du dynamisme, du retour d’énergie et de l’économie musculaire : on a tout simplement été bluffé.

Points Forts

  • Dynamisme
  • Maintien du pied
  • Propulsion vers l’avant

Points faibles

  • Tarif élevé
  • Durée de vie de 400 kilomètres

Modèles similaires chez les autres marques : HOKA Rocket X 2 – Nike Vaporfly 2 – adidas adios Pro 3 – Saucony Endorphin Elite 

Pointure : Pas de changement par rapport aux autres marques. Si vous hésitez regardez la taille US, et prenez la même taille (c’est plus précis).

PUMA

Fast-R Nitro Elite 2


bientôt disponible ici

10 thoughts on “Test & avis : PUMA Fast-R Nitro Elite 2

  1. Mattéo dit :

    Le poids de 240g, bien plus lourd que les autres carbones, n’est-il pas un défaut selon vous ?

    1. Quentin Felden dit :

      C’est en effet plus élevé mais on ne le ressent pas du tout en courant. Et on ne l’a d’ailleurs même pas remarqué avant de peser la chaussure.

  2. Cédric Labadens dit :

    Une des rares à utiliser une plaque en tressée 3k là où les autres utilisent du carbone injecté ou stratifié. Un gain potentiel sur la rigidité ?

    Si on la met face à une alpha 3, en dehors du fait qu’elle semble plus polyvalente, demeure t elle une vraie concurrente sur marathon ?

    1. Quentin Felden dit :

      Honnêtement oui, c’est une vraie concurrente à une Alphafly 3, elle n’a absolument rien à lui envier !

  3. Julien Galot dit :

    Merci pour cet article intéressant qui pousse à vouloir courir avec. Bien que vous précisez qu’elle conviendra aux coureurs attaque talon, ce modèle se destine t’il en priorité à un coureur courant uniquement sur l’avant (2h30’ sur marathon) ?
    J’ai vraiment du mal à trouver chaussure « à mon pied » dans ces gammes de modèles !

    1. Quentin Felden dit :

      Pour le coup pas vraiment, la preuve avec la française Fadouwa Ledhem qui a une attaque talon et qui a claqué un 2H25’50 à Valence ! Aucun problème pour courir avec ce modèle sur ces allures lorsqu’on a une attaque talon.

  4. César dit :

    Je n’ai jamais courru en PUMA est-ce que sa taille normal ? Comme le chaussant est bien fit un conseil ?

    1. Quentin Felden dit :

      Prenez votre taille US habituelle ! Sinon oui il faudra certainement prendre plus petit (42 en Puma / 42,5 ailleurs par exemple).

  5. David dit :

    Hello, je projete de faire un marathon en 3h20 mais je pese 85 kg, pensez vous que ca puisse tenir ? Côté instabilité c’est plus stable qu’une adidas Prime X ? J’ai la v1 et en fin de sortie longue j’ai du mal à tenir la pronation.

    1. Quentin Felden dit :

      Effectivement en fin de marathon elle risque de manquer de stabilité (comme souvent sur les chaussures carbone). Il y a des modèles non carbone qui pourraient très bien aller pour un marathon en 3H20 et surtout avec davantage de confort et surtout de stabilité 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *